Taxation des CDD : pour le GNI « c'est nier les spécificités du secteur CHR"

Publié le 14/04/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4Didier Chenet, président du GNI, s'élève aussi contre toute taxation supplémentaire du contrat. " Les motifs de recours aux CDD, notamment les contrats d'extras ou saisonniers, sont prévus par la loi et correspondent à des besoins structurels des entreprises. C'est la nature même de leur activité qui les font recourir à ces types de contrat. Nous n'avons pas la possibilité d'embaucher en CDI un travailleur pour une saison de ski ou d'été, ni vocation à embaucher en CDI un extra qui va assurer le service à un mariage. Nous n'avons pas non plus la possibilité d'embaucher en CDI un salarié dont la mission consiste à remplacer un salarié absent ou à faire face à un surcroît d'activité. La France est déjà marquée par un coût du travail exorbitant qui fait reculer sans cesse sa compétitivité touristique. Est-ce que l'on veut sacrifier notre tourisme et tout particulièrement le tourisme saisonnier qu'il s'agisse de celui des sports d'hiver ou de nos stations balnéaires? Est-ce que l'on veut tuer le métier de traiteur organisateur de réception ? Manifestement le gouvernement refuse d'apprécier les conséquences d'une telle mesure".