Du rififi entre l'Umih et Marisol Touraine

Publié le 27/03/2017 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

L'opération Ma Terrasse sans tabac n'est pas du goût de l'Umih.

« Ma terrasse sans tabac s'appuie sur une charte signée par les cafetiers et restaurateurs, peut-on lire sur le site du  ministère de la Santé. A travers elle, ils s'engagent à créer un environnement non-fumeur sur leur(s) terrasse(s) et à sensibiliser leurs salariés sur les enjeux de la lutte contre le tabagisme. En contrepartie, les établissements signataires sont référencés gratuitement sur le site materrassesanstabac.com et sur l'application mobile disponible sur Apple Store dès aujourd'hui et sur Google Play. Participatifs, le site et l'application permettent à chacun de rechercher des établissements qui adhèrent à cette charte et disposent d'une terrasse sans tabac, mais également de proposer un lieu pour une future adhésion». Sauf que l'annonce du dispositif, mis en oeuvre cette semaine, n'a semble-t-il pas été partagé avec la profession. En tout cas, c'est ce que dénonce l'Umih. « Le communiqué du ministère, en date du 22 mars 2017, précise que les représentants des professionnels de l'hôtellerie, de la restauration et des débits de boissons ont été étroitement associés à ce dispositif » or l'Umih réfute le fait d'avoir été associée à l'opération telle qu'elle est présentée. « L'Umih a toujours oeuvré avec le ministère de la Santé pour lutter contre le tabagisme et veillé afin que la loi anti-tabac soit appliquée dans de bonnes conditions dans les établissements, dans un souci de santé publique et de sécurité ». Le syndicat reconnaît avoir été informé en 2013 de l'initiative mais « sans participation depuis cette date ». La rue d'Anjou plaide pour une démarche volontaire du chef d'entreprise « de proposer, s'il le souhaite, des terrasses non-fumeurs ».