Licences : Umih Formation organise des séminaires d'information destinées aux municipalités

Publié le 05/10/2011 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

Nantes (44) Administratifs et représentants des mairies de Loire-Atlantique ont été conviés à une réunion d'information sur les licences et le permis d'exploitation organisée par Umih Formation. Le point sur cette matinée de travaux avec Jean-Marc le Carour, créateur du permis d'exploitation et délégué d'Umih Nantes-Loire Atlantique.

Jean-Marc Le Carour.


Quel est votre sentiment sur cette matinée ? Sur les questions posées par les représentants des mairies ?
Jean-Marc Le Carour : Je suis très satisfait, d'autant plus que c'était une première à Nantes. Une quarantaine d'élus et personnels administratifs des mairies sont venus à notre rencontre pour suivre les dernières innovations concernant la réglementation des licences restaurants et des licences à emporter. Comme vous le savez, auparavant, les mairies ne géraient pas les licences. Aussi, cette demi-journée d'information a  été très appréciée par les adjoints aux maires et les personnels administratifs présents. D'autres sessions sont prévues. Deux formations sont d'ailleurs programmées ici. Gratuites, ces journées de sensibilisation organisées et financées par Umih Formation sur toute la France ouvrent sur des programmes complets de séminaires destinés aux personnels des mairies. 

Le permis d'exploitation a-t-il revalorisé le café aux yeux des pouvoirs publics ? Qu'est-ce qui vous paraît le plus représentatif ?
J.-M. L. C. : Etre cafetier, restaurateur, hôtelier, gérant de discothèque, c'est être chef d'entreprise. Or rien n'était fait jusqu'à présent pour les professionnaliser dans cette fonction.  Aujourd'hui, le permis d'exploitation est le premier outil spécifique qui permet aux titulaires d'un débit de boissons (à consommer sur place ou dans le cadre d'un restaurant) de bien comprendre la législation et donc d'être en mesure de l'appliquer. En revanche ce n'est pas le permis d'exploitation qui a permis de modifier la vision des pouvoirs publics vis-à-vis des professionnels. Ce sont bien ces journées d'information destinées aux élus et personnels administratifs des mairies qui ont su revaloriser la profession. Et il est clair que nous sommes sensibles à leur participation tout comme nous pouvions être sensibles à l'intervention d'une personne de la Préfecture lors des stages permis d'exploitation organisés par Umih Formation.

Dans la nouvelle réglementation, quels sont les textes les plus importants à connaître ?
J.-M. L. C. : La réglementation est en effet variée et fait appel à de multiples textes. Les dernières évolutions viennent de la loi Hôpital, patients, santé et territoires de juillet 2009 qui encadre la vente et la promotion des boissons alcoolisées : interdiction de la vente d'alcool aux mineurs, interdiction des open bars, réglementation des happy hours notamment.  Autre nouveauté, les dernières réglementations sur la délivrance des licences restaurant et des licences vente à emporter en vigueur depuis janvier 2011. Enfin, cet été le décret du 22 juillet 2011 est venu imposer de nouvelles contraintes sur le contenu du Permis d'exploitation avec une circulaire complétant le décret, d'où la refonte d'un nouveau module.

Quels sont les chiffres du permis d'exploitation au sein d'Umih Formation à ce jour ? La profession a toujours eu un certain mal à accepter de se former, surtout lorsqu'il s'agit des patrons d'établissement. Comment cela évolue-t-il ?
J.-M. L. C. : L'an dernier 1700 stages permis d'exploitation ont été réalisés et 20 000 professionnels ont été formés. Avec 4 centres régionaux de formation, 30 permanents et plus de 100 formateurs et une couverture nationale, Umih Formation a développé les infrastructures nécessaires pour être au plus près des professionnels. Assurer les mêmes standards de qualité sur l'ensemble du territoire, c'est ce qui rassure nos stagiaires. Enfin la démarche pédagogique est une démarche active avec des jeux de rôles, des ateliers. Les patrons d'établissement  s'impliquent  et deviennent du coup acteur de leur propre formation.

Le catalogue d'Umih Formation s'étoffe. Au-delà du permis d'exploitation, quels sont les derniers modules proposés ?
J.-M. L. C. : Nous proposons une quarantaine de formations, consultables en ligne sur notre site. Les formations Hygiène-Accessibilité-Environnement ainsi que les formations aux normes de sécurité sont aujourd'hui de plus en plus demandées. Des séminaires sont programmés sur l'ensemble du territoire. Chaque professionnel peut s'inscrire en ligne ou contacter son antenne départementale Umih. Pour consolider son approche, Umih  Formation a, par ailleurs, développé un réseau de commerciaux responsables des relations entreprises qui sur le terrain vont à la rencontre des professionnels.

Quelles sont les formations les plus demandées à Nantes ? Comment l'analysez-vous ?
J.-M. L. C. : Le permis d'exploitation est une formation très demandée. Une dizaine de stages sont organisés d'ici fin novembre. Les formations hygiène et les formations des agents de sécurité -par la mise en place  à travers le CQP ASEN (Evénementiel monde de la nuit)- rencontrent aussi un franc succès. Enfin, ces formations destinées aux personnels administratifs des mairies reçoivent un écho très favorable.