Toutes les boissons sucrées vont être taxées

Publié le 25/10/2011 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4


Vendredi 21 octobre, l'assemblée nationale, lors des débats sur le budget 2012 a adopté la taxe sur les boissons sucrées, en doublant le montant initialement prévu.

Dans la foulée, les députés ont voté l'instauration d'une taxation des boissons dites light, contenant des édulcorants de synthèse.  

Ces deux mesures devraient rapporter aux finances publiques, 240 millions grâce aux boissons sucrées, mais uniquement 40 millions pour les boissons lights. Si la taxe sur les boissons sucrées veut répondre à un impératif de santé publique de lutte contre l'obésité, celle sur les boissons lights est qualifiée de taxe de rendement visant à faire rentrer des recettes.

Pour le syndicat national des boissons rafraichissantes (SNBR) qui regroupe les principaux acteurs du marché des boissons rafraichissantes sans alcool, l'instauration de ces taxes stigmatise de façon inacceptable leur secteur d'activité mais aussi les consommateurs français. Pour une bouteille de 1,5 litres, l'augmentation du prix de vente pourrait aller jusqu'à 20%. Le SNBR rappelle aussi le contexte difficile avec l'augmentation du coût des matières premières de 30% sur les fruits et de 50% sur le sucre.