Jean-Michel Couve lance l'association Avenir France Tourisme

Publié le 19/04/2013 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnelle-licence 475 - Paris Fixer les bases d'une politique nationale du tourisme concrète, mettre en place une stratégie de communication permettant de faire valoir l'importance de l'économie touristique du pays : tels sont les axes de travail que s'est donnée cette association, présentée le 16 avril par le député du Var.

Une quarantaine de parlementaires, maires, entrepreneurs, universitaires, et acteurs du tourisme ont participé, mardi 16 avril, au lancement officiel de l'association Avenir France Tourisme (AFT). Un projet mené par le député du Var et ancien maire de Saint-Tropez,Jean-Michel Couve, avec le député-maire d'Arcachon, Yves Foulon et le député de Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon. L'objectif ? Mettre en place une structure de réflexion ouverte à toutes les personnes concernées par le tourisme et permettant, à terme, d'aboutir à la juste reconnaissance du secteur. "Le tourisme ne se résume pas aux vacances, aux loisirs, aux tour-opérateurs, souligne Jean-Michel Couve.On oublie de nombreux champs d'activité. Même nos concitoyens n'ont pas intégré ce que le tourisme leur apporte…" Dans son plaidoyer figure la volonté d'établir les grandes lignes d'une politique nationale du tourisme concrète et effective. Alors que les perspectives mondiales du tourisme sont au développement, Jean-Michel Couve s'inquiète : la France "sera-t-elle en mesure de se projeter" dans ce nouveau schéma ? Selon le rapport du Forum économique mondial, la France est passée de la 3e à la 7e place en termes de compétitivité touristique. Mauvais signe.  

Six fondamentaux 

Il ne s'agit pas, pour les membres de l'association, de se pencher sur les problématiques d'une région ou d'une branche, mais de fixer et de mettre en oeuvre les 'fondamentaux de l'industrie touristique'. Ils sont au nombre de six et composent désormais la feuille de route de l'AFT sous la forme de commissions dont les thèmes sont : 

- la création d'une gouvernance centrale avec organisation territoriale, l'AFT estimant en outre que le tourisme devrait faire l'objet, compte tenu de sa transversalité, d'une délégation interministérielle sous l'autorité de Matignon ; 

- la réorganisation et la réforme des formations supérieures du tourisme "qui ne répondent pas suffisamment aux besoins du marché" ; 

- un volet statistiques et économie du tourisme, le secteur souffrant de chiffres trop souvent divers et variés ; 

- la promotion et la commercialisation de la destination France à l'international ;

- la mise en place d'une structure de veille et de surveillance stratégique aux échelons européen et planétaire ; 

- un volet tourisme social et solidaire. 
À ces six axes de travaux s'ajoute, pour Jean-Michel Couve, l'impérieux besoin d'une communication ad hoc. Prochain rendez-vous courant juin pour l'assemblée générale constitutive.

 

  Actualités 2013