La restauration a perdu 2 500 emplois en deux ans

Publié le 03/06/2013 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

actualites-licence 4Selon une enquête réalisée par le Syndicat national de la restauration commerciale auprès de ses adhérents, l'activité a significativement chuté depuis 2011.

Au mois de mai 2013, le Syndicat national de la restauration commerciale (SNRTC) a lancé une enquête auprès de quatorze entreprises adhérentes représentants 32 enseignes de restauration. Sur la base des données de 1 074 restaurants (822 succursales et 252 franchisés) représentant plus de 27 500 salariés, cette enquête à recensé le volume d'heures travaillées et l'évolution des effectifs (nombre de salariés inscrits au 31 mars de chaque année) au cours des premiers trimestres des années 2011 à 2013. Les entreprises interrogées font état d'un total de 962 000 heures de travail en moins, soit une baisse de 10 % du volume d'activité. Conséquence de cette conjoncture défavorable, les entreprises du SNRTC accusent une diminution de leurs effectifs de 9,21 % en deux ans, à périmètre comparable. Ce qui s'est traduit par une destruction de 2 500 emplois, majoritairement au sein du collège des employés.

"Nos entreprises souffrent. Nous subissons la crise de plein fouet. Pour la première fois, nous détruisons des emplois. Attention à ne pas nous affaiblir davantage...", déclare Michel Morin, président du syndicat.

Il rappelle que la profession subira une nouvelle hausse de TVA au 1er janvier 2014, qu'il sera très difficile de répercuter sur les prix.

Dans ce contexte, il est délicat, selon le SNRTC, de demander aux chefs d'entreprise de faire des efforts en termes d'emploi et d'avantages sociaux, alors que les différentes taxes et charges impactent déjà fortement leurs comptes d'exploitation.

Le SNRTC tire donc le signal d'alarme et espère que le Gouvernement saura tenir compte de la fragilité des entreprises du secteur dans le cadre des décisions qu'il prendra prochainement, notamment dans le débat d'orientation budgétaire et les orientations du prochain projet de loi de finances.

 

  Actualités 2013