Des contrôles plus ciblés pour l'opération interministérielle vacances 2013

Publié le 17/07/2013 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

actualites-licences4Cergy-Pontoise (95) Benoît Hamon, ministre en charge de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation, a présenté les premiers résultats des inspections estivales.

L'opération interministérielle vacances, reconduite chaque année, vise à renforcer les contrôles menées par différentes administrations et pilotée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pendant la période estivale. L'objectif est de vérifier que l'information du consommateur, la qualité et la sécurité des produits - alimentaires et non alimentaires - mais aussi des prestations de services répondent bien aux exigences réglementaires. Les contrôles visent plus particulièrement les secteurs d'activité privilégiés par les touristes.

Benoît Hamon, le ministre en charge de la Consommation, lors d'un déplacement à la base de loisirs de Cergy-Pontoise (95), mardi 16 juillet, a défini quatre axes prioritaires de prévention et de contrôle pour 2013 : la mobilisation sur les manifestations et les rassemblements festifs, la valorisation des produits régionaux et locaux, les nouvelles formes d'hébergement et la sécurité des activités sportives et de loisirs."Quel que soit l'endroit où vous passez vos vacances, que ce soit sur la côte méditerranéenne ou sur cette base de loisirs, vous devez avoir la garantie d'être en sécurité", a déclaré le ministre. Les inspecteurs de la DGCCRF, qui l'accompagnaient, ont effectué des contrôles sur la base de loisirs afin de montrer le travail effectué par leurs services. 

Le restaurant de la base n'a pas échappé au contrôle. Premier point vérifié par les inspecteurs, l'affichage des prix à l'extérieur. À partir de la carte proposée, les inspecteurs s'attardent plus particulièrement sur les produits nobles proposés (foie gras, saumon,…), la disponibilité des produits affichés, mais aussi toutes les allégations valorisantes d'un produit, comme par exemple, le fait maison. À l'intérieur, après avoir regardé l'état général de l'établissement mais aussi la tenue du personnel, les agents vérifient le plan de maîtrise sanitaire du restaurant et examinent les procédures de nettoyage et désinfection, les relevés de températures des frigos et chambres froides, tout en vérifiant les températures affichées avec leurs propres sondes.

 

La restauration, secteur sensible

La restauration fait partie des secteurs particulièrement sensibles pendant la saison estivale et est donc de ce fait sujette à une attention particulière des services de l'administration. Parmi les anomalies constatées, on relève des manquements en matière d'hygiène, des dates limites de consommation dépassées ainsi que des défauts d'affichage (concernant le prix mais aussi l'utilisation abusive de dénomination de produits).

Depuis le 1er juin, les agents de la DGCCRF ont déjà effectué 9 550 interventions sur les activités touristiques et relevées 3 272 anomalies qui ont donné lieu à 2 724 rappels de réglementation (infractions mineures), 377 procès-verbaux, 277 mesures de police administrative et 113 injonctions administratives.

 

  Actualités 2013