Création de l'Umih 90 et d'Umih Franche-Comté à l'occasion de l'assemblée générale du syndicat jurassien

Publié le 25/09/2013 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licence 4

Journée chargée pour l'Umih 39, emmenée par Patrick Franchini.

L'assemblée générale de l'Umih 39, qui s'est déroulée hier, lundi 23 septembre, revêtait un caractère particulier puisqu'elle allait officialiser la création de l'Umih 90 et de la région Umih Franche-Comté. Peu avant, Patrick Franchini, président du Jura, dévoilait les locaux rénovés du syndicat à Lons-le-Saunier. « C'est un jour important pour nous, grâce à une gestion rigoureuse de nos finances, nous avons pu investir pour que ces lieux deviennent la maison de nos ressortissants Umih » a-t-il ajouté non sans fierté.

L'endroit accueillera également les cessions d'Umih Formation, qui a fêté ses dix ans cette année et s'attaque aux permis de former et des chambres d'hôtes : « des avancées importantes pour le secteur » estime Patrick Franchini. Vint ensuite la signature des nouveaux statuts pour le Territoire de Belfort jusque là CPIH. « Cette intégration est surtout d'ordre géographique, explique Sylvain Goudey, président de la structure patronale. Les deux syndicats ont des objectifs très proches et communs. "J'ai toujours travaillé en étroite collaboration avec les départements Umih qui m'entourent. Ce changement va nous permettre aussi d'installer une région forte et qui parlera d'une seule voix  aux institutions et aux pouvoirs publics». La présidence de l'Umih Franche-Comté a été confiée à Bernard Champreux, vice-président de l'Umih 70.

L'équipe est ambitieuse car elle annonce sa volonté de se déployer sur le Doubs avec un démarchage des adhérents potentiels et la mise en place de cessions de formation sous la bannière d'Umih Formation. L'après-midi, dans les salons du Golf-Hôtel-Resort, Domaine du Val de Sorne, réunion pleinière pour les membres de l'Umih Jura. Un programme chargé avec la signature d'une convention entre Coorace FC et l'Umih Franche-Comté en faveur de l'emploi, le dossier des OTA et cette question posée par Vincent Clergeot et Francis Piot de l'Umih 39 : sommes-nous des otages ? et l'intervention de plusieurs personnalités locales, représentants du CDT et de Jura Tourisme notamment. Pascal Mathieu, du Castel Damandre, a été mis sous les projecteurs par l'assemblée. Il vient de recevoir le titre de Maître Restaurateur, le 28ème jurassien.

Quant à l'activité, la morosité l'emporte comme dans beaucoup de départements avec une baisse du ticket moyen en restauration et un taux d'occupation en recul. Dans les chantiers annoncés, Patrick Franchini, plaide pour la poursuite du combat en faveur de la création de la dénomination 'artisan-restaurateur' : « L'Umih Restauration, dont je fais partie, a toujours été convaincue que nous étions des artisans. Nous créons de nos mains, nous transformons un produit brut en un produit fini, de la fourche à la fourchette, c'est la plus-value de nos métiers. Il faut faire sauter les verrous administratif et nous savons que nous pouvons compter sur notre président, Roland Héguy, ici présent, pour nous épauler dans ce combat et pour que la double appartenance (CCI et Chambre des métiers) devienne une simple formalité, sans créer une nouvelle usine à gaz ». A bon entendeur donc.

Le président confédéral, Roland Héguy, s'est largement félicité de cette journée de signatures. 

 

  Actualités 2013