Michel Guérard reçoit le Prix François Rabelais

Publié le 27/11/2013 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restaurant-licences4

Placée sous l'égide de la Fondation européenne pour le patrimoine alimentaire, la récompense créée à l'occasion des dix ans de l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) a été remise lundi soir, à Michel Guérard, chef-propriétaire du Relais & Châteaux Les Prés d'Eugénie à Eugénie-les-Bains 3 étoiles Michelin, lors d'une cérémonie à l'Institut de France.

Le Prix Rabelais a été créé pour honorer une personne pour son oeuvre au service de la mise en valeur du patrimoine culturel alimentaire de France ou dans le monde. Cette année, à l'unanimité, le jury composé de spécialistes de la gastronomie et des arts culinaires a choisi de primer Michel Guérard : Meilleur Ouvrier France à 25 ans, co-fondateur de la « Nouvelle Cuisine » à la fin des années 60, inventeur de la « Cuisine Minceur® » en 1974, auteur de livres à succès à l'image de La Grande Cuisine Minceur, créateur d'un menu « Repas gastronomique des Français »… 

Dans son allocution, à l'Institut de France, Michel Guérard a formulé un voeu pour lutter contre les déséquilibres alimentaires : « Je rêverais, avec le concours de quelques amis cuisiniers du monde entier, dont les talents, et ceux du coeur en particulier, sont grands, de fomenter une sorte d'Armée du Salut de la saucisse et du hamburger, pour, non pas combattre, mais aider les protagonistes de ce fléau pernicieux à s'inscrire, dans une nouvelle ligne de conduite, persuader l'industrie agroalimentaire, au demeurant parfaitement professionnelle et responsable, de booster ses idées, et l'assister dans la mise en place créative d'une production culinaire-santé, en série, au service de la collectivité. N'est-ce pas, d'ailleurs, quelque part, la mission du cuisinier que d'apporter ses talents de compositeur à des situations alimentaires critiques, que de s'impliquer, dans le cadre d'une nouvelle démarche socio-culturelle mais aussi économico-sanitaire, dans la réhabilitation et l'ajustement d'une cuisine populaire mieux équilibrée ? ». Un combat qu'il mène depuis longtemps et qui reste son cheval de bataille tant l'enjeu est d'importance.

 

  Actualités 2013