Montant de la redevance audiovisuelle pour 2014

Publié le 22/01/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

juridique-licences4

Le montant de la contribution à l'audiovisuel public a été fixé à 133 € en France métropolitaine et à 85 € dans les départements d'outre-mer.

Aux termes de l'article 31 de la loi du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision, le montant de la contribution à l'audiovisuel public est réévalué chaque année proportionnellement à l'augmentation de l'indice du coût de la consommation. Après indexation, ce montant pour 2014 a été fixé à 133 € (contre 131 € en 2013) pour la France métropolitaine et à 85 € (contre 84 € en 2013) pour les départements d'Outre-mer. 

Calcul de la redevance pour les professionnels

Pour les personnes physiques, une seule redevance est due, quel que soit le nombre d'appareils détenus dans le domicile. En revanche, les professionnels sont redevables de cette taxe sur la base du nombre de postes détenus. En effet l'article 1605 ter du code général des impôts (CGI) fixe le principe de calcul de la contribution pour les professionnels en précisant que "cette contribution à l'audiovisuel public est due pour chaque appareil récepteur de télévision ou dispositif assimilé permettant la réception de la télévision".

Sont donc concernés non seulement les appareils clairement identifiables comme des téléviseurs, mais aussi les matériels ou dispositifs associant plusieurs matériels connectés entre eux ou sans fil et permettant les réceptions de signaux, d'images ou de sons, par voie électromagnétique (dispositifs assimilés). Sont notamment considérés comme des dispositifs assimilés, lorsqu'ils sont associés à un écran ou à tout autre support de vision (écran souple accroché au mur par exemple), les lecteurs ou lecteurs-enregistreurs de DVD, vidéoprojecteurs équipés d'un tuner.

En revanche, les micro-ordinateurs munis d'une carte télévision permettant la réception de la télévision ne sont pas taxables.

Montant spécifique pour les débits de boissons

Le montant de la redevance audiovisuelle applicable aux appareils installés dans les débits de boissons à consommer sur place de 2e, 3e et 4e catégories visés à l'article L. 3331-1 du code de la santé publique est égal à quatre fois le montant de droit commun (soit 4 x 133), ce qui donne 532 € pour la France métropolitaine et 340 € pour les DOM (CGI, art. 1605 ter 1 c). Les restaurants ayant une licence restaurant pour le service des boissons payent le montant de droit commun à savoir 133 € par poste de télévision. En cas d'activité mixte (par exemple un hôtel-bar-restaurant), seuls les téléviseurs installés dans les locaux où sont servis à titre habituel des boissons alcoolisées à consommer sur place (par exemple au bar) sont imposables à ce montant spécifique.

Abattements en cas de détention de plusieurs appareils

La redevance audiovisuelle est due au titre de chaque point de vision. Mais en application de l'article 1605 ter 1 a du CGI, un abattement est appliqué au taux de 30 % sur la redevance audiovisuelle due pour chacun des points de vision à partir du 3e et jusqu'au 30e, puis de 35 % pour chacun des points de vision à partir du 31e.

Calculer la contribution quand on détient plusieurs postes de télévision

Pour calculer le montant de la contribution quand on détient plusieurs postes, il convient :

- de partir des tarifs de base par poste ;

- d'appliquer les abattements pour chacun des postes à partir du 3e ;

- de décompter en dernier les postes au tarif majoré des débits de boissons ;

- de faire le total ;

- d'appliquer éventuellement la minoration de 25 % pour les hôtels saisonniers ;

- d'arrondir le montant total de la taxe ainsi calculée à l'euro le plus proche. 

Exemple de calcul pour une activité mixte

Cet exemple donné par l'administration fiscale concerne un hôtel dont la période d'activité annuelle est de 7 mois dans une station de sports d'hiver et qui dispose au 1er janvier de 60 chambres équipées d'un téléviseur, et d'un bar où sont installés deux téléviseurs ainsi que d'une salle de jeux également équipée d'un téléviseur. L'hôtelier calcule sa contribution selon les modalités suivantes :



Les 2 premiers téléviseurs (2 chambres) 

133 x 2

266 €

Du 3e au 30e (28 chambres) 

93,10 x 28

2 606,80 €

Du 31e au 60e (30 chambres) 

86,45 x 30

2 593,50 €

TV dans la salle de jeu (pas d'alcool servi à titre habituel) 

86,45 x 1 

86,45 €

Les 2 TV du bar 

345,80 x 2

691,60 €

Sous-total 
 
 

6 244,35 €

Minoration saisonnière - 25 % 
 
 

1 561,09 €

Total 
 
 

4 683,26 €

Redevance due (arrondi à l'euro le plus proche, 0,5 compte pour 1) 
 
 

4 683 €

Quand payer la contribution à l'audiovisuelle publique ?

Conformément aux dispositions de l'article 1605 II 2° et de l'article 1605 ter 1 du CGI, le fait générateur de la redevance audiovisuelle est constitué, pour les redevables professionnels, par la détention au 1er janvier de l'année au cours de laquelle la redevance est due, d'un appareil récepteur de télévision ou d'un dispositif assimilé. Vous devez une contribution à l'audiovisuel public pour chaque téléviseur ou dispositif assimilé détenu au 1er janvier de l'année et la déclarer sur l'imprimé n° 3310A ou votre déclaration annuelle de TVA.

Si vous êtes redevable de la TVA

Vous déclarez et payez la contribution auprès de votre service des impôts des entreprises habituellement chargé du recouvrement de la TVA. Sur l'annexe n° 3310 A à la déclaration de TVA CA3 déposée, dans les conditions habituelles, au titre des opérations de mars ou du premier trimestre, si vous êtes soumis au régime réel d'imposition en matière de TVA.

Si vous n'êtes pas redevable de la TVA

Vous déclarez la contribution sur l'imprimé n° 3310 A 'taxe sur la valeur ajoutée et taxes assimilées' que vous déposerez au plus tard le 25 avril auprès du service des impôts des entreprises dont relève votre siège social ou principal établissement.

Que vous soyez redevable ou non de la TVA, la contribution est toujours acquittée d'avance, une fois par an, lors du dépôt de la déclaration de TVA ou de l'imprimé n° 3310A, pour une période de douze mois.

 

  Actualités 2014