L'hôtellerie de Roissy profite du manque de chambres à Paris

Publié le 14/04/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

hotel-licences4

Le parc compte actuellement 39 hôtels pour 7 600 chambres et quatre autres établissements ouvriront au cours de l'année.

Roissy-Charles-de-Gaulle, deuxième aéroport européen avec 62 millions de passagers après Londres-Heathrow (72 millions) est, d'après une étude récente de Christie & Co et STR réalisée sur cinq aéroports en Europe, celui attire le plus d'investisseurs hôteliers dans toutes les catégories. 

Les chaînes représentent 87 % du parc, le groupe Accor se taillant la part du lion avec 50 %. Entre 2007 et 2013, le nombre de passagers sur Roissy a augmenté modérément de 3,6 %, derrière Heathrow qui enregistre une croissance de 6,6 %, Francfort enregistrant la plus forte hausse (7,1 %) alors que Madrid dévisse à - 23,8 % au cours de la période.

Pourtant, même modérée, l'attractivité de l'aéroport s'est maintenue et n'a pas freiné les projets hôteliers. Le parc s'élève à 39 hôtels et 7 600 chambres, proche de celui d'Heathrow (41 hôtels et 9 900 chambres), et loin devant ceux de Madrid, Francfort et Schipol (Amsterdam). 

Avec l'ouverture au cours de l'année 2014 d'un hôtel Citizen M de 230 chambres, mais aussi d'un Marriott de 122 chambres, d'un Mercure de 304 chambres et d'un hôtel ibis Styles de 319 chambres. Roissy-Charles-de-Gaulle bénéficierait, d'après Christie & Co, de la saturation du parc hôtelier sur Paris, souvent complet, et de l'aménagement réussi de zones commerciales et d'affaires dans son périmètre, autour de l'A1, l'A3 et l'A104.

Des flux de passagers qui montent, des prix qui dévissent

La répartition par chambres et par catégorie est plus équilibrée sur Charles de Gaulle que dans les autres aéroports. Le parc est composé de 6 % de chambres luxe, 73 % de chambres milieu de gamme, 13 % dans la catégorie économique et 8 % dans la catégorie 'divers'. Sur Heathrow, la catégorie économique est plus représentée (15 % du parc), alors que sur Schipol (Amsterdam) 98 % des hôtels sont concentrés sur la catégorie milieu de gamme.

Parmi les cinq aéroports européens, celui de Roissy-Charles-de-Gaulle, occupe une position dominante grâce à son son offre diversifiée, tant en nombre de chambres qu'en prix moyens et RevPar. Toutefois, bien que le volume de passagers ait augmenté, le RevPar des hôtels a baissé de 14 % entre 2007 et 2013. D'après Christie & Co, le fait que bon nombre d'entreprises soient contraintes de rester sur la zone, du fait de la mauvaise desserte vers la capitale, provoque une pression sur les prix et des tarifs plus concurrentiels. À noter que parmi les cinq aéroports étudiés, celui de Francfort est le seul à présenter une activité en hausse de 12 %, en corrélation avec l'augmentation des passagers de 7 %.

 

  Actualités 2014