Le GNI s'oppose à toute nouvelle taxe sur les nuités parisiennes

Publié le 17/06/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnelles-licences4La proposition du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) de créer une taxe de deux euros sur chaque nuit passée dans un hôtel de la région parisienne a déclenché une levée de boucliers des syndicats. C'est au tour du Groupement national des indépendants, qui regroupe le Synhocart, la Fagith et la CPIH de monter au créneau.  « Stop ! A quelques jours des conclusions des Assises de Tourisme qui seront le point de départ d'une nouvelle politique volontariste en faveur du tourisme pourquoi faire des propositions qui fragiliseront un secteur entier de l'économie francilienne ? » déclarent d'une seule voix ses trois co-présidents, Claude Daumas, Gérard Guy et Didier Chenet. Ce dernier ajoute : « Londres talonne Paris, et risque de devenir la première destination touristique en Europe et le secteur doit faire face à la concurrence déloyale des locations meublées courts-séjours qui font une concurrence déloyale sans aucun cadre réglementaire ».

 

  Actualités 2014