Accor annonce un chiffre d'affaires en hausse de 2,8 % au premier semestre 2014

Publié le 21/07/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

hotel-licences4

Au cours du premier semestre 2014, les deux nouvelles activités du groupe Accor, HotelInvest et HotelServices, ont connu des progressions différentes. La première, dont le modèle économique est celui du propriétaire investisseur (rendement des actifs) a connu une hausse de 1,6 % de son chiffre d'affaires (+ 2 % au deuxième trimestre), évalué à 2,286 milliards d'euros. La seconde, dont le modèle économique repose sur les redevances et le développement, a enregistré une activité plus soutenue avec une hausse de 5,7 % de son chiffre d'affaires (+ 6,5 % au deuxième trimestre), évalué à 582 M€.

HotelInvest a stabilisé son chiffre d'affaires en France (en baisse au cours du premier trimestre) et a connu de fortes progressions sur les zones Amérique (+ 8,9 %) et Méditerranée-Moyen-Orient-Afrique (+ 8,3 %), tirés par le Portugal, l'Espagne et l'Italie dont les RevPAR sont respectivement en hausse 10 %, 11 % et 7,5 %, davantage en raison de fortes fréquentations que d'augmentation des prix moyens. L'un des objectifs de la branche d'Accor étant de valoriser son portefeuille d'actifs, elle l'a augmenté en en rachetant deux autres totalisant 97 hôtels.

HotelServices, de son côté, a développé 60 hôtels (7 835 chambres) dont 93 % en contrats de franchise et de management. La croissance a touché tous les segments avec des hôtels emblématiques comme le MGallery Piscine Molitor (Paris, XVIe) pour le créneau haut de gamme, le Mercure Praia da Barra de Rio de Janeiro (Brésil) pour le milieu gamme et l'Ibis Subaraya (Indonésie) pour l'économique. Enfin, l'activité des hôtels a été forte à peu près partout sauf en Asie-Pacifique, en particulier en Chine et en Australie.

Activité variable selon les pays

Le deuxième trimestre a été variable selon les pays. L'activité en France a été impactée par le relèvement du taux de TVA et des RevPAR qui se sont dégradés, sauf à Paris (+ 1,9 % pour la capitale contre - 1,2 % dans le reste du pays). En Allemagne et au Royaume-Uni, les RevPAR ont en revanche augmenté dans tous les domaines. La reprise des pays méditerranéens renforce cette tendance haussière.

Pour le groupe Accor, malgré les résultats mitigés en France, le moral reste donc au beau fixe, car les marchés, de proximité comme lointains, semblent solides. L'activité estivale, généralement peu propice aux hôtels Accor, qui sont essentiellement positionnés sur le segment d'affaires, ne devrait pas non plus changer la donne.

 

  Actualités 2014