Laurent Fabius : "Le tourisme est une composante essentielle de notre économie"

Publié le 10/12/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

Le ministre des Affaires étrangères et du Développement international a tenu à assurer les professionnels de son engagement à leurs côtés. La salle, conquise, a fortement applaudi ce discours.

L'heure n'est pas à la contestation mais à la discussion, a tenu à rappeler Roland Héguy, président confédéral de l'Umih, lors de l'ouverture du congrès de l'Umih en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, le 2 décembre à Nancy. "Dans notre vie d'organisation patronale, il y a un temps pour la mobilisation, tout particulièrement dans le contexte actuel, tellement difficile pour nos entreprises. Mon rôle de président de l'Umih est de vous tenir informé de l'état de notre secteur. De vous dire l'inquiétude et souvent l'exaspération de nos chefs d'entreprise."

"Je suis désormais le ministre du Tourisme, votre ministre, a souligné Laurent Fabius, présent pour l'ouverture du congrès, même si je ne suis certainement pas le seul à m'occuper de votre secteur, et notamment Carole Delga, du ministère de l'Économie, monsieur Matthias Fekl à mes côtés. J'ai choisi volontairement de mettre mon poids à votre service parce que votre situation n'est pas facile et parce que je pense que votre activité est essentielle. (…) Le tourisme est une composante essentielle de notre économie, de notre vitalité locale, de notre société, de notre attractivité et de notre influence dans le monde. Votre secteur est un secteur moteur de l'activité de notre pays."

Simplifier les obligations réglementaires des entreprises

"Croyez-vous, monsieur le Ministre, qu'un patron peut être disponible pour ses clients quand il passe le plus clair de son temps à résoudre des problèmes administratifs, à satisfaire à de nouveaux règlements, à répondre à de nouvelles obligations fiscales, sociales, juridiques réglementaires ?", a demandé Roland Héguy au ministre. Et celui-ci de répondre : "En juin dernier, lors des assises, j'avais abordé la question de la simplification, et nous avons beaucoup travaillé en ce sens. (...)  En clair, au premier trimestre prochain, les mesures de simplification qui répondent aux attentes légitimes de votre profession devront entrer en vigueur. Ces mesures concerneront des domaines-clés pour vous, comme la sécurité, l'accessibilité, l'environnement, la construction et l'urbanisme. C'est une priorité car simplifier vos démarches administratives, c'est vous permettre de travailler plus sereinement et de consacrer davantage de temps à votre coeur de métier.

"La politique fiscale doit envoyer des signaux clairs"

Roland Héguy : "Mais pour que ces projets d'avenir aboutissent, il faut que les entreprises évoluent dans un cadre favorable. Elles n'ont que trop souffert ces dernières années de l'instabilité fiscale et réglementaire. Et je profite de l'instant présent pour vous dire solennellement combien nous avons été sensibles à votre soutien dans le dossier de la taxe de séjour."

Laurent Fabius : "La fiscalité, notamment sur les entreprises, doit être au service du développement de l'économie : pour redresser les marges des entreprises afin d'attirer les investissements et les emplois, la politique fiscale doit envoyer des signaux clairs. Même chose pour le droit du travail, qui doit être plus simple et lisible. Sans compétitivité, pas de croissance, et sans croissance, pas d'emplois."

 

  Actualités 2014