Face au décrochage des banques, El Rancho a ouvert une procédure de sauvegarde

Publié le 17/12/2014 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

actualites-licences4

Le groupe, qui représente 28 restaurants, 600 collaborateurs et 30M d'euros de chiffre d'affaires et malgré sa "rentabilité opérationnelle" a demandé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde.

La restauration en France continue d'assister à une dégradation continue de son activité, avec de surcroit une érosion de ses marges, la hausse de la TVA en début d'année ayant été un élément important, indique le groupe dans son communiqué, ajoutant :  Comme toutes les chaînes de restauration, El Rancho subit cet environnement difficile. Cette situation durant maintenant depuis de nombreux mois, nul ne se risque à prévoir l'inversion de cette tendance. Dans ce contexte le Groupe El Rancho a pu respecter jusqu'à présent ses engagements à court terme et à long-terme vis-à-vis de ses partenaires bancaires. En revanche, il ne saurait en être de même sur l'année 2015, surtout avec la disparition des autorisations de découvert qui lui a été demandée pour le 31 décembre 2014. Pour anticiper de difficultés prévisibles, la procédure de sauvegarde est apparue la plus appropriée pour protéger le Groupe, sans mettre en péril sa pérennité. El Rancho s'est rapproché du Tribunal de Commerce de Créteil pour lui demander l'ouverture de cette procédure avant la fin de l'année. Compte tenu des mouvements qui agitent actuellement les instances consulaires et les professions qui participent à l'exécution des décisions, le Tribunal de Commerce de Créteil a décidé de se saisir de cette demande sans tarder et d'y accéder. Le Groupe va maintenant s'attacher à travailler pour trouver des solutions de long terme en établissant un plan de sauvegarde qui tienne compte de la difficulté de se projeter dans les mois à venir dans un environnement pour la restauration qui reste très incertain. « Le Groupe El Rancho  n'a pas de problème de rentabilité opérationnelle. Depuis plusieurs mois nous demandons à nos équipes d'être particulièrement attentifs à leurs performances commerciales et à leur gestion, et nous avons fait des efforts importants pour contenir nos frais centraux. Notre problème reste un problème de haut de bilan, nos cashflows en cette période de crise n'étant plus suffisantspour assurer un service de la dette comme prévu à l'origine. La procédure de sauvegarde va nous permettre de travailler sereinement sur les solutions qui permettront au Groupe El Rancho d'assurer sur le long terme sa pérennité » ajoute Laurent Caraux, Président Fondateur de l'enseigne.

 

  Actualités 2014