Le cahier des charges pour postuler au titre de Maître restaurateur simplifié et recentré sur la cuisine

Publié le 03/04/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

juridique-licences4

Outre l'extension du titre de Maître restaurateur aux salariés par un décret, un arrêté du 26 mars 2015 publié le même jour au Journal officiel, vient modifier le cahier des charges pour postuler au titre de maitre restaurateur en le simplifiant. Le cahier des charges définit par un arrêté du 14 septembre 2007, comportait pas moins de 5 chapitres très détaillés à respecter par le professionnel : A-produits de la table, B-relations clients, C-Aménagements intérieurs, D-environnement et extérieurs, E-Hygiène, sécurité et propreté. Afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir postuler au titre, le nouvel arrêté a recentré les critères sur la cuisine et le service, qui se décompose désormais en 3 chapitres : A-produits de la table et composition de la carte, B- service à table et information du client, C-aménagements et présentation. L'arrêté prévoit que la cuisine est faite sur place à partir de produits bruts tels que ceux définis à l'article D-121-13-1 du code de la consommation relatif à la mention « fait maison ». Ce qui met en conformité le cahier des charges de maitre restaurateur avec la définition du fait maison. Le nouveau cahier des charges n'impose plus de proposer au moins quatre plats différents en entrée, mais aussi en plats principaux et en desserts. En revanche, la carte doit comporter au moins cinq produits régionaux de saison. Le personnel de salle doit être composé au moins d'une personne titulaire au minimum d'un diplôme ou d'un certificat des métiers de la salle de niveau V ou avoir une expérience professionnelle de 2 ans. Quant à l'aménagement des locaux il est rappelé qu'ils doivent être accessibles, confortables, aménagés de façon chaleureuse et tenus propre en permanence, mais sans rentrer autant dans le détail comme auparavant.

(Arrêté du 26 mars 2015 relatif au cahier des charges du titre de maitre-restaurateur) publié au JO du 28 mars2015, texte 51

 

  Actualités 2015