François Hollande a lancé le nouveau prêt de modernisation de la restauration

Publié le 24/06/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

Le président de la République, François Hollande, a donné le coup d'envoi,  à l'occasion de sa visite à Planète PME, du nouveau prêt de modernisation de la restauration.

Le dispositif devrait pouvoir générer 400 M d'euros d'investissements pour le secteur de la restauration d'ici à 2018 selon le gouvernement. Mis en place avec BPI France, les prêts pourront aller de 40 000 euros à 600 000 euros. Ils seront accordés pour le financement des investissements de modernisation, de mise aux normes ou d'équipements (matériel, numérique ou immatériel). « La maturité de 6 ans du prêt, dont un an différent d'amortissement en capital, permet de réduire la charge financière de l'entreprise pendant la durée des travaux, qui s'accompagnent souvent d'une baisse de chiffre d'affaires. Le taux fixe est aussi un avantage pour les bénéficiaires du prêt. Par ailleurs, aucune garantie n'est prise, ni sur les actifs de l'entreprise, ni sur le patrimoine du dirigeant. Le prêt de Bpifrance sera accompagné d'un prêt d'une banque privée (ou d'un investissement en fonds propres) d'un montant équivalent, alors que dans sa version antérieure, le cofinancement devait être au moins du double du montant du prêt ». Le taux du prêt devrait être de 2,2%. Ce nouveau fonds a été élaboré par Bpifrance avec l'ensemble des organisations professionnelles du secteur. L'Umih et ses syndicats associés ont dès hier soir salué son lancement par le président de la République. « Les restaurateurs verront leurs projets facilités, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui, et pourront bénéficier de meilleures conditions d'accès au prêt pour financer leurs mises aux normes et leur projet de modernisation » a commenté Roland Héguy, président confédéral de l'Umih. Même satisfaction chez Gérard Guy, président de la CPIH : «c'est grâce à la vision globale et la complémentarité des organisations professionnelles que tous les restaurateurs bénéficient de ce nouveau dispositif». Michel Morin et Laurent Caraux, Président et Président d'Honneur du SNRTC ajoutent «  Ce nouveau dispositif prend en compte la diversité des acteurs de la restauration et va permettre à BPI France d'intervenir sur des projets de tailles très différentes. » Pour Jean-Pierre Chedal, président des restaurateurs du Synhorcat (GNI) : "cet événement vient conclure les travaux d'un comité opérationnel qui a eu pour vertu de mettre en place un portail d'accès et un montage technique qui auront des effets de développement important, sans clivage corporatiste pour les acteurs".

 

  Actualités 2015