Vins : la Bourgogne et la Champagne inscrites au patrimoine mondial de l'humanité

Publié le 08/07/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

actualites-licences4

L'Unesco a annoncé cette reconnaissance le 4 juillet. Les deux candidatures avaient été initiées en 2006.

Les 'climats' du vignoble français de Bourgogne ont été inscrits au patrimoine mondial de l'humanité, vient d'annoncer l'Unesco, réunie à Bonn, en Allemagne. Cette inscription, qui intervint après près de dix ans d'un véritable combat, représente la reconnaissance mondiale d'un site culturel unique, façonné par l'homme depuis deux mille ans, d'un patrimoine bâti exceptionnel lié à la culture de la vigne et d'un modèle de viticulture de terroir qui rayonne dans le monde entier. 

Elle permet aussi et surtout d'assurer la préservation et la transmission aux générations futures du patrimoine culturel et naturel de la côte viticole bourguignonne. 

"Les climats sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la Côte-de-Nuits et de Beaune, au sud de Dijon", précise l'Unesco. Ces parcelles donnent chacune un caractère unique au vin. Cette reconnaissance devrait se traduire très rapidement par une hausse de 20 à 30 % de la fréquentation des sites classés. Un grand pas pour l'oenotourisme dans la région. 

Autre inscription au patrimoine mondial, celle des coteaux, maisons et caves de champagne, "lieux où fut développée la méthode d'élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu'à son industrialisation précoce au XIXe siècle", explique l'Unesco.  C'est une remarquable reconnaissance de ce symbole qu'est le champagne, de ses paysages et de son histoire. 

Trois sites sont particulièrement mis à l'honneur : l'avenue de Champagne à Épernay, qui abrite les prestigieuses maisons de négociants surplombant des kilomètres de caves où vieillissent des millions de bouteilles, les coteaux historiques autour d'Épernay, notamment ceux du village d'Hautvillers qui domine la Marne et dont la célèbre abbaye abrita le moine Dom Pérignon; et enfin que la colline Saint-Nicaise à Reims, dont les sous-sols abritent les fameuses crayères antiques ou médiévales utilisées comme espace de vinification et de stockage. 

 

  Actualités 2015