Google entre dans la danse de la réservation en ligne

Publié le 28/07/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

actualites-licences4

À peine de meilleures conditions contractuelles avec les OTA obtenues, qu'un nouvel acteur de poids entre dans le jeu de la distribution en ligne.

Google propose désormais une réservation d'hôtel instantanée, sans quitter sa plateforme. À l'instar de l'instant booking de TripAdvisor, Google propose aux États-Unis un 'instant booking' basé sur le modèle économique de la commission. 

Jusqu'alors, les outils Google comme Google Plus,  Maps ou la recherche Google permettaient de trouver les établissements et de rediriger les visiteurs vers les sites internet des hôtels ou vers les OTA. Désormais, le client n'a pas besoin d'être redirigé et peut réaliser tout son processus de recherches et de réservation sans quitter Google. Le monde de la distribution en ligne pourrait donc être ébranlé, mais quand on sait combien rapportent à Google les publicités Expedia et Booking, il faut anticiper une participation des OTA à ce nouveau schéma.

En pratique, le client sera désormais redirigé vers une page de réservation qui lui permet d'entrer toutes ses informations et de choisir sa chambre. S'il n'est pas déjà enregistré sur le système de paiement de Google - Google Wallet - le client devra renseigner ses coordonnées bancaires avant de valider sa réservation. Google s'occupe de la réservation, mais ne gère en aucun cas les relations avec les clients, ce sont les établissements qui devront gérer toute cette partie, et notamment l'envoi de la confirmation de réservation. 

L'hôtel conserve la relation clients

Sabre - qui propose des systèmes de réservation - a choisi de se connecter au système Google pour permettre aux 20 000 hôtels indépendants, clients de son CRS SynXis, de bénéficier d'une distribution directement sur Google à travers un système de commission lorsqu'une chambre est réservée. Les hôtels clients de Sabre auront cependant le choix d'exploiter ou pas ce nouveau canal de distribution.

Le modèle économique de Google sur cette partie de réservation instantanée sera donc différent de son modèle de coût par clic (pay-per-click) et il ajoute au palmarès du méta-moteur l'activité d'OTA. Cette stratégie accompagne surtout le développement de la navigation mobile et Google minimise ainsi le nombre de sites à visiter via mobile, et ainsi améliorer l'expérience utilisateur.

Comme pour la plupart des produits testés aux États-Unis, le Google Instant Booking devrait se répandre en Europe, mais pas avant d'avoir testé différentes évolutions pour cet outil, encore à ses rudiments. Vous aurez cependant toujours le choix d'utiliser Google Adwords et de payer au coût par clic.

 

  Actualités 2015