Ouest Express s'implante à la Confluence

Publié le 09/09/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restauration-licences4

L'enseigne de restauration rapide du groupe Bocuse ouvre son quatrième établissement au coeur du pôle d'affaires et de loisirs. Et annonce un plan de développement d'envergure.

Après avoir ouvert deux établissements à Lyon, puis un autre à Villefranche-sur-Saône (69), l'enseigne de restauration rapide Ouest Express (groupe Bocuse) continue son développement, avec un investissement d'1 M€ dans un nouveau restaurant de 350 m2 à La Confluence. Situé en face du centre commercial, de la darse nautique, de l'Hôtel de région et d'une zone de bureaux à venir, l'emplacement est stratégique. Tous les codes de l'enseigne (tons rouge et gris, banquettes...) ont été maintenus. Il en va de même pour l'offre d'hamburgers préparés minute, de salades, pâtes ou pâtisseries maison. Avec un ticket moyen de 11 €, l'enseigne maintient son positionnement haut de gamme. "Nous allons renforcer la qualité de nos produits. Avec, par exemple, une sélection plus affinée de nos viandes - salers, limousine, charolaise... -, et le maintien de plats d'exception comme les pâtes à la truffe pour cet hiver. Nos sandwichs et charcuteries seront désormais tranchés à la minute pour un maximum de fraîcheur", explique Pierre-Yves Bertrand, co-gérant de l'enseigne. 

10 établissements d'ici cinq ans

Pour diriger l'équipe de 25 personnes, deux anciens cadres de l'enseigne ont été appelés : Jérôme Belous, responsable du restaurant, et le chef Karim Mouellef, responsable de la production. De nouveaux services seront mis en place sur le site, comme la livraison effectuée en triporteur. Le groupe souhaite d'ailleurs développer son activité traiteur. D'autres nouveautés seront lancées fin 2015. À savoir la création d'un site web qui permettra de commander en ligne et la mise en place d'un nouveau programme de fidélité pour tous les restaurants. Mais surtout, l'enseigne confirme son désir de se développer à Lyon, mais aussi dans la région Sud-Est. "D'ici cinq ans, nous souhaitons ouvrir six établissements en propre. Nous ciblons des villes comme Clermont-Ferrand, Annemasse, Grenoble, Marseille... Dans un marché très concurrentiel, nous ne devons pas louper le coche", assure Pierre-Yves Bertrand.

 

  Actualités 2015