Baromètre Deloitte-In Extenso : bonnes performances azuréennes, résultats mitigés sur le reste du territoire

Publié le 07/10/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

conjoncture-licences4

Si les catégories intermédiaires (milieu de gamme, haut de gamme) résistent bien, portées par la progression de leurs prix moyens, les établissements super économiques confirment le recul de leur RevPAR.

Selon le baromètre Deloitte-In Extenso, après deux mois de redressement, l'hôtellerie française a enregistré en août des résultats contrastés selon les catégories et les zones géographiques. Pour les catégories supérieures, le bilan du mois d'août est mitigé selon les régions pour, en moyenne sur le territoire, un recul mesuré à la fois des taux d'occupation et du prix moyen. Malgré tout, ce constat doit être mis en perspective d'une comparaison avec le mois d'août 2014, globalement bon, et de résultats cumulés depuis le début de l'année qui restent en progression.

La Côte d'Azur affiche sans aucun doute les meilleures performances du territoire. Toutes les catégories voient leurs performances progresser et, comme en juillet, les catégories supérieures enregistrent les meilleures progressions. Les résultats cumulés depuis le début de l'année (progression du RevPAR de 15 %), au sortir de la période estivale, permettront de sécuriser le résultat annuel si la tendance venait à s'inverser.

Constat positif à Bordeaux, Nancy, Lyon

Le constat est également positif en Île-de-France pour les catégories supérieures. Si l'activité de la catégorie grand luxe peine en moyenne sur l'ensemble du territoire en août, c'est essentiellement le fait d'un résultat décevant en province avec un recul des prix moyens assez sensible sur le mois. Le constat est en revanche inverse pour le milieu de gamme. En recul sensible sur Paris, cette catégorie présente des résultats positifs en province et sur la Côte d'Azur avec des progressions de RevPAR. Toutes catégories confondues, les métropoles bordelaise, nancéenne et lyonnaise, dans une moindre mesure, confirment des résultats en forte progression depuis le début de l'année.

Mois après mois, l'hôtellerie super-économique constate le même phénomène. La fréquentation recule et l'ajustement tarifaire opéré depuis le début de l'exercice, pour compenser la hausse de la TVA en 2014, ne permet pas de rattraper le recul de la fréquentation. Le RevPAR de cette catégorie est, fin août, en retrait.

 

Données mensuelles août

    Grand luxe   Haut de gamme  Milieu de gamme  Économique  Super-économique 
TO 2015  82 % 79 € 71 % 70 % 70 %
Var. /n-1  - 1 % - 2 % 0 % 1 % - 4 %
RMC 2015  536 € 198 € 92 € 57 € 43 €
Var. /n-1  0 % 5 % 1 % - 2 % 2 %
RevPAR 2015  439 € 155 € 66 € 39 € 30 €
Var. /n-1  - 1 % 3 % 1 % - 1 % - 2 %

TO : taux d'occupation

RMC : recette moyenne par chambre louée

RevPAR : revenu moyen par chambre disponible


 

  Actualités 2015