Dominique Loiseau fait condamner un internaute malveillant

Publié le 02/11/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restauration-licences4Les commentaires négatifs voire injurieux au regard du travail du restaurateur est monnaie courante. Laisser courir ou répondre, parfois le choix est draconien. Quant à l'action judiciaire, cela demande réflexion. Pour Dominique Loiseau et Ahlame Buisard, directrice du groupe Bernard Loiseau, le choix a été rapide puisqu'il relevait de toute évidence d'une volonté de nuire. Sur le site des pages jaunes, on pouvait lire au sujet de Loiseau des Ducs à Dijon : « Restaurant très surfait, tout en apparat, très peu de chose dans l'assiette, l'assiette la mieux garnie est celle de l'addition. » Il n'y a qu'un petit problème : le restaurant n'est pas encore ouvert quand sous le pseudo Le Clarifieur, l'internaute a posté son commentaire. Un fait qui n'a pas échappé au tribunal de grande instance de Dijon qui a estimé que l'avis « ne peut pas correspondre à l'expression d'un avis objectif se fondant sur une expérience réelle ». « Ces commentaires fautifs (…) du fait même de leur diffusion sur Internet sur un site largement consulté par les internautes à la recherche des coordonnées d'établissements, visaient à dissuader de potentiels futurs clients de se rendre dans le restaurant critiqué ». L'internaute malveillant a été condamné à 2 500 euros d'amende, plus 5 000 euros de frais. 

 

  Actualités 2015