Christian Guignard, fondateur d'Hippopotamus, vient de disparaître

Publié le 02/11/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restaurant-licences4

C'est en 1968 que le destin de Christian Guignard entraîne l'étudiant en médecine dans le monde de la restauration. Il va le révolutionner en lançant la première chaîne de burgers en France.C'est bien en 1968, que Christian Guignard traverse l'Atlantique afin de parcourir la route 66 aux Etats-Unis ce qui lui fait découvrir un concept novateur et bouscule ses plans de carrière. Son père détenait un restaurant rue Franklin Roosevelt à Paris. Le fils a 20 ans et le transforme en Hippopotamus. «En lançant Hippo, j'ai misé sur un produit, le steak frites, et un service, a-t-il témoigné dans nos colonnes, m'inspirant de la restauration américaine. Puis, quelques années après, lors de la création de la seconde unité, ayant compris l'impact que représentaient le service et l'accueil sur la clientèle, j'ai accentué cette notion en instaurant un service féminin.» Un choix qui a bientôt fait des émules et qui est déterminant pour la réussite de l'enseigne. Pour accélérer son développement, Christian Guignard cède 50% du capital à Casino, représenté alors par Georges Plassat. « C'est un très grand professionnel et je tiens à lui rendre hommage », témoigne aujourd'hui celui qui est l'actuel p.-d.g. de Carrefour.

En 1992, autre tournant, Christian Guignard cède son entreprise au groupe Flo. Fin d'une époque. Pilier historique du Leaders Club, il a néanmoins continué à aider d'anciens collaborateurs en tant qu'actionnaires ou de conseil (Spicy, L'Appart, …). « Hippopotamus avec Christian Guignard, c'est l'une des plus belles écoles de la restauration. Il était très généreux et savait motiver ses équipes comme personne. C'était le patron le plus charismatique que j'ai connu », dit Patrick Derderian (L'Amanguier, Oh Poivrier !, Bermuda Onion, Zebra Square). Un homme et un professionnel hors du commun. Les témoignages de ceux qui ont travaillé pour ou avec lui sont unanimes pour lui rendre hommage. L'un des pionniers de la restauration moderne a disparu.

 

 

  Actualités 2015