Le Val d'Oise recrute à tour de bras

Publié le 30/11/2015 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

emploi-licences4

Les hôtels Pullman et Ibis à Roissy, l'International Trade Center de l'aéroport, le nouveau pôle de Cormeilles-en-Parisis : autant de lieux créateurs d'emploi, dans un département où sévit le chômage.

Le Val d'Oise, département au nord de Paris, est pourvoyeur d'emplois dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Plusieurs nouvelles enseignes sont venues s'y installer récemment. C'est le cas des hôtels Pullman et Ibis Styles, deux enseignes du groupe AccorHotels qui ont ouvert à Roissy. Le Pullman est un 4 étoiles situé face aux terminaux de l'aéroport et du RER direct pour Paris. L'accueil, le design, l'ambiance et les 305 chambres (dont onze suites)… Tout a été pensé pour accueillir une clientèle variée. Surtout, l'établissement a permis de créer 120 emplois l'été dernier. De son côté, le 3 étoiles Ibis Styles de Roissy a embauché 73 salariés. "Grâce à ces deux ouvertures, AccorHotels a créé près de 200 emplois supplémentaires dans le Val d'Oise et confirme sa dynamique de recrutement dans le département", insiste Bruno Croiset, directeur emploi et conditions de travail chez AccorHotels France. 

Mais ce n'est pas tout. D'ici deux ans, un centre d'affaires verra le jour au bout des pistes de Roissy. Baptisé International Trade Center (ITC), ce complexe d'affaires unique en Europe a été imaginé par le promoteur brésilien WTC. S. Paulo Assessoria Internacional. Trois halls d'exposition sur 38 000 m², un centre de conférences de 30 500 m² et surtout sept hôtels de 1 800 chambres - dont trois 5 étoiles - pour un coût total de 700 M€ et un résultat gigantesque (13 ha de terrain). Dans la presse, l'ITC annonçait ainsi créer 2 000 emplois. Le maire de Roissy-en-France, André Toulouse, envisageait quant à lui "2 500 emplois directs créés". Mieux : selon lui, "l'actuelle zone hôtelière de la commune va, elle aussi, bénéficier d'une hausse de fréquentation car les établissements de l'ITC n'absorberont pas toute la clientèle du centre d'affaires."

Arrivée d'un géant américain

Troisième projet d'envergure sur le département : les restaurants du nouveau pôle de Cormeilles-en-Parisis, programmés dans le même délai. D'ici le printemps prochain, ce complexe de restauration accueillera notamment un Burger King, premier restaurant du genre dans le Val-d'Oise. Avec la brasserie Au Bureau, le grill Poivre Rouge, les restaurants La Pataterie et Le Phare, le géant américain de la restauration rapide fera partie du futur pôle de restauration. Selon le conseiller départemental et président de l'agglomération du Parisis, cela permettra là aussi de créer une soixantaine d'emplois. 

Et pour préparer à ces embauches, plusieurs établissements d'enseignement traditionnels ou en alternance existent sur place. Le promoteur de l'ITC ouvrira, début 2018, sa propre école hôtelière pour former du personnel. L'Institut de l'hôtellerie et des arts culinaires (Inhac), installé à Saint-Gratien, propose également plusieurs formations. Le lycée Auguste-Escoffier d'Éragny-sur-Oise accueille quant à lui plusieurs étudiants dans les domaines de l'alimentation (cuisine, boulangerie, pâtisserie, chocolaterie) et de l'hôtellerie-restauration (commercialisation et service en restauration). Si l'Institut des métiers de l'artisanat, à Villiers-le-Bel, prépare de son côté à 17 diplômes, le CFA de Cergy propose une formation en alternance au CAP cuisine et dessert de restaurant. Enfin, le centre de formation d'Alain Ducasse, à Argenteuil, dispense des formations à la cuisine en sessions de deux mois.

 

  Actualités 2015