Un plan d'urgence pour l'emploi à 2 milliards d'euros

Publié le 21/01/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

juridique-licences4

Le président de la république a présenté lundi 18 janvier son plan de la dernière chance pour inverser la courbe du chômage. Aide à l'embauche, formation des chômeurs, développement de l'apprentissage, sont au menu de ce plan.

C'est à l'occasion des voeux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi dans l'amphithéâtre du Conseil économique, social et environnemental, que François Hollande a détaillé son ultime plan pour l'emploi. Le coût des mesures relatives à la formation et aux aides à l'embauche est évalué à 2 milliards d'euros, qui seront « financés par des baisses de dépenses et nullement par des prélèvements supplémentaires » a assuré le président de la république. 

Aide à l'embauche de 2000 € pour les PME

Les entreprises de moins de 250 salariés qui recruterons en CDI ou en CDD de plus de 6 mois, un jeune, un demandeur d'emploi ou un salarié payé jusqu'à 1,3 Smic, pourront bénéficier d'une prime de deux mille euros par an. Ce dispositif bénéficiera aux nouvelles embauches conclues en 2016.

500 000 formations pour les demandeurs d'emploi

En 2016, le nombre de formations ouvertes aux demandeurs d'emploi sera doublé et porte à 1 000 000. L'Etat doit dégager 1 milliard d'euros pour mobiliser tous les acteurs : Pôle emploi déploiera de nouvelles formations. L'Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) et d'autres organismes seront mobilisés pour cette mission.

Développer l'apprentissage

L'apprentissage doit être une grande priorité et des mesures seront prises. Le gouvernement élargira l'offre et les périodes de formation, il ouvrira les titres du ministère du travail afin d'offrir de nouveaux débouchés et permettre des entrées en apprentissage tout au long de l'année et non pas seulement en Septembre.

L'éducation nationale créera 500 formations nouvelles en alternance pour des métiers d'avenir. Il est prévu de créer en 2017, 1000 postes qui seront affectés à ces formations.

50 000 contrats de professionnalisation supplémentaires

L'objectif est d'atteindre 50 000 bénéficiaires d'un contrat de professionnalisation contre 8 000 actuellement. Pour se faire, l'Etat apportera un soutien financier sur le modèle des emplois aidés.

 

  Actualités 2016