La Cité de la gastronomie de Dijon est lancée

Publié le 18/02/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restauration-licences4

Un projet d'ampleur dans les tuyaux depuis deux ans et dont le lancement a été officialisé le 2 février dernier. À venir, trois années de chantier mais, à la clé, de multiples retombées.

Depuis juin 2013 et le choix de Dijon dans le réseau Cités de la gastronomie (avec Lyon, Paris-Rungis et Tours), rien n'était venu matérialiser cette reconnaissance. Depuis le 2 février, c'est chose faite. Le projet est officiellement lancé avec l'annonce du lieu d'implantation de la future Cité (l'ancien site de l'hôpital général) et des services qui y seront développés ainsi que la signature du protocole de vente du terrain entre la ville de Dijon et le groupe Eiffage. "Un projet ambitieux, comme le qualifie François Deseille, adjoint au maire de Dijon délégué à la Cité de la gastronomie et du vin, et ciblant trois axes : touristique, culturel et économique." Il prendra corps sur un site de 70 000 m2 scindés en pôles : culturel avec espace muséographique et 13 salles de cinéma ; commercial avec bar, restaurant, boutiques et cavistes ; formation avec ateliers et sessions autour des métiers de bouche ; centre de conférences ; hôtellerie avec un hôtel 5 étoiles de 83 chambres sous enseigne Les sources de Caudalie, ainsi qu'un éco-quartier de 540 logements. 

250 M€ d'investissement

L'investissement est à la hauteur du projet, titanesque : 250 M€ annonce le groupe Eiffage dont 4 M€ en direct pour Dijon. "Mais justifié à travers une double dynamique : la valorisation du repas gastronomique français inscrit à l'Unesco depuis 2010 et les climats de Bourgogne reconnus depuis l'an dernier", précise François Deseille. D'autant, qu'à la clé "ce sont 2 000 emplois durables générés avec une attractivité, pour la ville, largement renforcée". La projection table sur un million de visiteurs par an avec l'espoir d'un changement dans les pratiques "d'un tourisme de passage avec une moyenne de 1,4 jour, nous espérons passer à une clientèle de séjour restant 2 ou 3 jours sur place." Pour y arriver, la ville se fixe trois ans, avec une ouverture de la Cité planifiée à fin 2018. 

 

  Actualités 2016