L'hôtellerie française séduit les investisseurs... français

Publié le 29/02/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

hotellerie-licences4

D'après CBRE Hotels, deux milliards d'euros de transactions ont été réalisées en 2015 (hors acquisition de Louvre Hotel Group) dont 60 % par des investisseurs tricolores.

Qu'il s'agisse d'un placement patrimonial ou d'un placement lié à un intérêt fiscal "l'hôtellerie représente l'assurance d'un placement immobilier sécurisé", explique Alexis Boudrand, directeur conseil et expertises du cabinet immobilier CBRE. "Non seulement c'est un secteur  résilient mais il offre des résultats d'exploitation solides avec des rendements attractifs qui dépassent ceux des bureaux ou des commerces."

Sur la totalité de l'investissement réalisé en 2015 en France, 60 % concernent des biens simples (single asset) et 40 % des portefeuilles, comme ceux réalisés par AccorHotels ou  Swisslife. Le profil des investisseurs a légèrement évolué. D'après CBRE, les opérateurs hôteliers occupent désormais une place aussi importante que les fonds souverains. "Les Français figurent parmi les nationalités les plus actives, avec 60 % des investissements, indépendamment de la transaction Jin Jiang [qui a acquis Louvre Hotel pour plus d'un milliard d'euros, NDLR]. Ils sont suivis par les Moyen-orientaux, qui ont réalisé 30 % des acquisitions, et les Américains et les Britanniques qui se partagent les 10 % restants", détaille Alexis Boudrand. Au total, le volume de transaction a dépassé les deux milliards d'euros en 2015, selon CBRE.

Paris concentre la majorité des transactions

Paris et l'Île-de-France représentent les deux tiers des investissements, la rotation d'actifs étant plus importante dans la capitale qu'en province. Les destinations comme la Côte d'Azur et la région Rhône-Alpes ont cependant été très attractives pour les investisseurs. Autre tendance observées par CBRE, la forte demande pour des conversions d'immeubles à autres usages, à Paris notamment, où le foncier est en déficit. En province, en revanche, ce sont les projets en vente en l'état futur d'achèvement (Vefa) qui sont en nette progression.

Pour 2016, CBRE estime que l'investissement hôtelier devrait se maintenir au même niveau, notamment en région Rhône-Alpes avec la finalisation de la reconversion de l'hôtel-dieu de Lyon.

 

  Actualités 2016