Baromètre Deloitte-In Extenso : mai, un bon mois pour l'hôtellerie en province

Publié le 07/07/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

conjoncture-licences4

Après un mois d'avril uniformément en recul, les contrastes des performances selon les territoires sont frappants. Si la reprise se fait attendre en Île-de-France, le constat est sensiblement différent en région.Bientôt la fin du premier semestre, et le temps de la reprise n'est pas venu pour l'Île-de-France. Il est difficile de dire combien de temps durera la situation. La succession des attentats inquiète et paralyse l'ensemble des clientèles. La guerre des prix n'y fait rien et c'est, comme les mois précédents, le double effet de la baisse de fréquentation et des prix moyens qui tire le chiffre d'affaires hébergement vers le bas. En cumulé, les RevPAR sont en baisse d'environ 15 % pour l'ensemble des catégories et la reprise ne se fait pas encore sentir. 

Pourtant, le calendrier semblait plutôt favorable à un retour de la clientèle d'affaires, avec un mois de mai sans vacances scolaires et des jours fériés positionnés essentiellement sur des week-ends. Paris n'en a pas profité, à l'inverse des grandes agglomérations de province.

Résultats positifs pour l'hôtellerie super économique

En effet, pour nombre d'entre elles, les performances sont positives, voire très positives en mai : Nantes, qui a aussi bénéficié d'un calendrier événementiel favorable, Lyon, Lille, Bordeaux… Ces destinations, portées par la clientèle d'affaires, enregistrent des progressions très positives sur l'ensemble des catégories. Pour les agglomérations qui accueillent l'Euro 2016, le mois de juin pourra confirmer ces résultats.

Si les performances sont moins marquées pour le reste de la province, mai reste un bon cru et c'est bien l'ensemble des catégories, hôtellerie super économique incluse, qui voit son chiffre d'affaires progresser jusqu'à plus de 10 % sur le mois. Le bilan est plus mitigé sur la Côte d'azur, où la catégorie luxe confirme un début d'exercice positif avec une belle progression de la fréquentation quand les autres catégories restent, pour le moment, en équilibre ou en retrait. Une fois n'est pas coutume, la meilleure performance du mois de mai pour l'ensemble du territoire est celle de la catégorie super économique. 

Données mensuelles mai:



    Luxe  Haut de gamme  Milieu de gamme   Économique  Super économique 
TO 2016  66 % 72 % 70 % 70 % 67 %
Var. n/-1  1 % - 1 % - 0,5 % 1 % 3 %
RMC 2016  587 € 219 € 111 € 65 € 41 €
Var. n/-1  2 % - 4,5 % 0 % 1 % 1 %
RevPAR 2016  390 € 158 € 77 € 46 € 27 €
Var. n/-1  3 % - 5 % 0 % 2 % 4 %

TO : taux d'occupation

RMC : recette moyenne par chambre louée

RevPAR : revenu moyen par chambre disponible

 

  Actualités 2016