Les comportements des consommateurs de la planète food décryptés par SIAL Paris

Publié le 08/09/2016 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

SIAL Paris présentait hier matin son étude Food 360, portant sur les comportements et attitudes de consommation alimentaire dans le monde. L'alimentation reste avant tout un plaisir et la qualité gustative est placée en tête des critères d'achat. Mais l'arbitrage prix joue également.

Une première enquête avait été présentée en 2012. Pour TNS Sofres, avec le cahier des tendances alimentaires Futur Food de XTC world innovation, les 5 évolutions les plus marquantes portent sur une baisse de la propension à payer plus cher dans certaines occasions pour les produits alimentaires, une légère baisse à la confiance à l'égard de la qualité (principalement en Chine et en Russie), la conscience d'un risque probable entre l'alimentation et la santé qui génère un intérêt croissant pour les produits issus de l'agriculture biologique ainsi que les produits 'sans'… (additifs, colorants, conservateurs, antibiotiques, huile de palme, etc.) et la prise en compte du développement durable. L'étude souligne également que les basiques sont toujours d'actualité. « L'alimentation reste avant tout un plaisir » et la « qualité gustative arrive souvent en tête des critères d'achat ». 83% des Russes, 77% des Français et des Britanniques apprécient de s'offrir des produits alimentaires comme des petits luxes, mais avec un arbitrage du prix qui pèse sur les choix. A la qualité gustative, s'ajoute un besoin de variété, qui inclut cependant les notions de terroir, de retour aux sources, d'authenticité. « La plupart des consommateurs rechignent à acheter des articles qui ne sont pas ancrés dans leur culture ». L'exemple des insectes comestibles est évoqué. Seulement 17% ont tenté l'aventure, et une bonne majorité n'a pas l'intention de réitérer la dégustation. Les consommateurs sont aujourd'hui « à la recherche de simplicité (2 sur 3) ».  Plus de 70% d'entre eux font « de plus en plus » attention à l'origine des produits alimentaires (par ordre Asie, Russie, Moyen-Orient et France). Les circuits courts sont plébiscités (deux tiers des Français, Allemands, Espagnols, Russes et Asiatique favorisent les produits locaux). Etonnement, les Britanniques et les Américains sont les consommateurs qui se préoccupent le moins de manger des aliments sans pesticides ou sans antibiotiques. Cela dit, 81% des consommateurs mondiaux « jugent important d'acheter des produits plus respectueux de l'environnement ». Le zéro gâchis et moins d'emballage s'inscrivent dans la mouvance, tout comme la préservation des ressources et le bien-être animal : il était temps ! 

 

  Actualités 2016