Bretagne : une diversification indispensable pour les bars licence IV

Publié le 04/12/2017 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

Dans les départements des Côtes-d'Armor, du Morbihan et du Finistère, les bars licence IV sont pour l'essentiel de petite ou de moyenne taille, excepté dans les villes de Brest et Lorient. Pour les établissements ayant un chiffre d'affaires inférieur à 150 000 €, les prix de vente sur notre secteur se situent entre 65 % et 75 % du CA HT. Pour les établissements réalisant un chiffre d'affaires compris entre 150 000 € et 250 000 € (soit entre 85 et 90 % du CA HT), ils se rapprochent de la tendance nationale. 

Les emplacements de bord de mer ou d'hyper centre-ville sont les plus prisés, et plus précisément les établissements qui ont su se diversifier en apportant une thématique : bar à vin, à bière, rhumerie et cocktails… et arrivent à capter une clientèle fidèle et à pouvoir d'achat.

En milieu rural, les exploitants de bars doivent se diversifier pour éviter la fermeture et proposer des activités annexes comme le snacking, l'épicerie, le point Poste… quand cela est possible.

La reprise d'un bar reste toujours intéressante aujourd'hui financièrement pour tous ceux qui savent animer leur établissement car les marges dégagées sur certains produits comme le café, la bière et les boissons non alcoolisées sont toujours d'un bon niveau.



Activité : Bars licence IV
 
 
 
Rapport moyen

Rapport moyen
Chiffre d'affaires
Prix ÷ CA HT 
(%)
Prix ÷ EBE avant 
cotisations sociales 
(Coef.)
 
Moins de 150 000 € 
(CA moyen = 114 900 €) 

93 %

2,4
De 150 000 à 250 000 € 
(CA moyen = 191 500 €) 

86 %

2,3
De 250 000 à 1 300 000 € 
(CA moyen = 473 000 €)

81 %

2,9


Moyenne calculée sur les cessions réalisées par le réseau Michel Simond du 1er octobre 2016 au 30 septembre 2017. Les données portant sur des cessions de titres ou de murs ont été écartées


 

  Actualités 2017