La Cristal Room Baccarat entièrement métamorphosée

Publié le 26/12/2017 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

restauration-licences4

Le restaurant de la Maison Baccarat à Paris est confié à Olivier Maurey, président du groupe Ludéric. Nouveaux décor, chef et cuisine.

L'hôtel particulier de Marie-Laure de Noailles, qui recèle le musée Baccarat et ses merveilles en cristal ainsi qu'une boutique, vient de changer concept en mandatant Olivier Maurey pour la conception et la gestion du restaurant. Pour la décoration, il a fait appel au décorateur Jacques Grange qui, par petites touches de cristal, inscrit les lieux dans son histoire Baccarat : les lustres, le bar en cristal rétroéclairé, le mur de la salle du restaurant avec ses 576 tuiles en cristal… Tout en adoptant un style cosy et plein de peps avec les couleurs soutenues des fauteuils en velours vert empire, rose fushia, rouge rubis ou vert pistache. 

La Cristal Room Baccarat offre plusieurs espaces. Le B-Bar d'une quinzaine de places avec 10 cocktails (13 à 15 euros) qui sont servis dans des verres… Baccarat et surtout pour le client dans le verre de son choix. Une salle de bal, privatisable pour 90 personnes et le salon Rose pour 10 pour les réceptions. Le groupe Ludéric étant également actif dans l'événementiel. Le jardin aménagé, bordé par un théâtre de pierres et de miroirs, qui sera opérationnel aux beaux jours avec un second bar. Il proposera une restauration simple de snacking et club sandwichs pour un ticket moyen entre 15 et 20 euros. 

La verrerie ? Baccarat

Pour finir par le restaurant d'une cinquantaine de places et son salon privé de 9 couverts avec terrasse qui propose une formule déjeuner à 29 euros (entrée-plat ou plat-dessert). Le chef Mathieu Méchéri, qui a fait ses armes auprès de Stéphane D'Aboville au MiniPalais à Paris (également groupe Ludéric), revisite les classiques de la cuisine française (et fait quelques clins d'oeil à la région d'origine de la cristallerie Baccarat la Lorraine avec un soufflé à la mirabelle ou encore une quiche lorraine gourmande et aérienne. « Je souhaite faire revivre d'esprit de fête de Marie-Laure de Noailles, faire venir du monde et donner le choix avec des prix accessibles. Nous allons mettre en place un carnet de table qui indiquera sa source d'inspiration parmi les personnalités qui ont marqué Baccarat, tel l'oeuf mystère en clin d'oeil à Salvador Dali  ou la lotte rôtie au lard de Colonnata, conchiglionis farcis et pistou de basilic pour Grâce de Monaco», explique Olivier Maurey. La carte, constituée de 6 entrées, 11 plats et 6 desserts, est complétée par un semainier (plat à 22 euros). Prochainement, il sera même possible de déguster les plats dans le musée entouré des pièces uniques, véritables oeuvres d'art, de la collection Baccarat, dans le cadre d'une offre exclusive. A la main, un verre Baccarat, comme il se doit. 

 

  Actualités 2017