Fiche pratique : le monde de la nuit en 2017

Publié le 21/02/2017 par Daniel DUDREUIL :: Cabinet Licences 4

professionnel-licences4

Chiffres

2 000 discothèques

4 000 bars ou restaurants à ambiance musicale (BAM ou RAM)

50 000 salariés

Un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards d'euros

Difficultés

Ce secteur rencontre un réel problème d'image alors qu'il participe à l'attractivité commerciale et touristique du territoire.

Les établissements de nuit sont les premiers coupables désignés lorsqu'il y a des nuisances sonores alors que l'arsenal réglementaire ne cesse d'être renforcé (étude d'impact, limitateur de son).

L'interdiction de fumer a poussé la clientèle à l'extérieur des établissements, aggravant la problématique du bruit. 

Pour une reconnaissance

L'Umih souhaite relancer le principe du Diagnostic de l'Environnent Commercial, à l'image du Code de l'Habitat et de la Construction, pour protéger des plaintes de riverain nouvellement installés dans des zones où la dynamique nocturne et festive a été préalablement constatée.

Les professionnels veulent aussi faire entendre leur voix au niveau européen : l'association, baptisée European Nightlife Association (ENA), réunit la France (l'Umih est membre fondateur), l'Italie et l'Espagne.

Nouveaux métiers

Il existe deux écoles de DJ-UCPA, à Lyon et Poitiers, dispensant une formation diplômante : Animateur musical et scénique.

Un nouveau métier est également apparu ces dernières années : celui de chuteur, spécialement formé à la gestion des conflits.

Chiffres et bilan extraits du Livre Blanc de l'Umih.

 

  Actualités 2017